Contexte de nos interventions

image

DIGNITE International a vocation à faire reculer les lignes de front de l’exclusion, des discriminations et de la pauvreté et à préserver la DIGNITE des populations les plus vulnérables en France.

LE CONTEXTE DE NOS INTERVENTIONS EN FRANCE

La France compte 3 488 300 chômeurs de catégorie A à fin novembre 2014 et autant de personnes dites « pauvres »

Le chômage est un véritable fléau national et les pratiques discriminatoires de tout ordre (territorial, origine, âge, handicap, formation) des entreprises constituent en effet un obstacle important à l’insertion sur le marché du travail et un facteur majeur d’exclusion et de pauvreté.

La pauvreté :

La pauvreté est aussi bien ancrée dans des villes du Sud, comme Béziers (33%), Perpignan (32%), Avignon (30% de pauvres) ou Nîmes (29% de pauvres), que du Nord et de l’Est comme Roubaix (45% de pauvres), Calais (30%) ou Mulhouse (31%). Certaines métropoles importantes comme Marseille (25%), Montpellier (25%), ou Lille (25%), figurent aussi parmi les territoires où le taux de pauvreté est le plus élevé. On trouve bien entendu des communes de la banlieue Nord de Paris (Aubervilliers, Seine Saint-Denis, Pantin, Sarcelles, Epinay-sur-Seine …) où la pauvreté atteint ou dépasse le tiers de la population. Seul l’Ouest, de tradition moins inégalitaire et moins marqué par la crise, est moins représenté. » […] Si l’on intègre toutes les villes de plus de 10 000 habitants, on voit notamment apparaître un grand nombre de communes de banlieue parisienne, comme Clichy-sous-Bois (45 % de pauvres) ou Grigny (43 %) ou des départements d’Outre-mer comme Le Port, 38 000 habitants, au nord-ouest de la Réunion, où le taux de pauvreté s’élève à 55 %.

Les discriminations sur le marché de l’emploi :

- A candidature identique, un candidat issu de l’immigration reçoit 40% de moins de convocations à un entretien d’embauche qu’un candidat identifié comme « natif »

- 21 % des personnes handicapées sont au chômage, deux fois plus que la moyenne de la population active

- Un candidat de 48-50 ans reçoit 3 fois moins de réponses positives qu’un candidat âgé de 28-30 ans et un million de séniors au chômage.

- Le taux de chômage des jeunes âgés de 15 à 24 ans est de 22,8%, soit près d’un quart des jeunes de cette catégorie

- Près d’un jeune sur 2 non diplômés est au chômage

- Dans les Zones Urbaines Sensibles, le taux de chômage est en augmentation et s’élève à 24,2% en 2012 contre 22,7 en 2011. Le taux de pauvreté est 3 fois plus élevé.



Les projets en cours : France

Découvrez nos autres projets

Réfugiés Centrafricains

Palestine-Gaza